MARGOT



Ça ne manque pas
Ça ne bouge pas
Disparait comme un claquement de doigts

Je lui avais bien dit
De suivre le cours des choses
De marcher bien tranquille
En marge des contraintes
Sommeillant s'il le faut

Pour feinter l'avenir
Il fallait être ici
Au moment le plus propice
Les mains dans le présent
Les yeux près de lui

Bercés par les grincements
Du soleil métallique
Mais qui veille devant leur lit ?
Qui leur fait manquer d'air
Tout au long de la nuit ?

Copyright © HOLDEN (Official) 2018

based on Joomla 2.5 Templates - Przeprowadzki Kraków